Tout sur l'immobilier à Paris 20e - Gambetta
impayés de loyer à Paris 20 Gambetta
Louer un bien

Que faire quand son locataire ne paie plus son loyer ?

Vous souhaitez mettre votre logement en location, mais vous craignez les impayés de loyer ? Voilà un problème qui suscite l’appréhension des propriétaires bailleurs. Et pour cause : avoir affaire à un locataire mauvais payeur peut aller jusqu’à remettre en cause la viabilité de votre investissement, sur le plan financier du moins. Même si les impayés de loyer à Paris 20 Gambetta restent rares, il est essentiel de savoir réagir quand on est confronté à une telle situation – en commençant par tenter de régler le souci à l’amiable.

Les impayés de loyer à Paris 20 Gambetta : le cauchemar des bailleurs

Les risques d’impayés de loyer à Paris 20 Gambetta suscitent l’appréhension des bailleurs et font partie des principales questions qui occupent leur esprit. Comment réagir quand le locataire ne paie plus ? Quelles peuvent être les conséquences d’une telle situation ? N’est-ce pas un peu trop risqué de se lancer dans un projet d’investissement locatif dans ces conditions ?

Heureusement, les situations d’impayés restent rares. Elles ne concernent qu’environ 2 % de l’ensemble des locations. Néanmoins, quand cela arrive, les conséquences peuvent être fâcheuses. C’est pourquoi il est indispensable de réagir au plus vite et de régler ce problème d’impayés de loyer à Paris 20 Gambetta.

En cas d’impayés, quelle est la marche à suivre ?

Si votre locataire a cessé de verser son loyer sans prévenir, la première chose à faire est de le contacter pour en discuter. En effet, ce geste n’est pas forcément intentionnel, au sens où votre occupant n’a pas nécessairement voulu se retrouver dans cette situation. Certes, il aurait pu prendre les devants et vous prévenir de ses éventuelles difficultés financières, se montrer proactif pour trouver un arrangement… Mais, dans l’absolu, l’idée, c’est de commencer par en parler. Ce n’est qu’en cas de refus de coopérer que les choses risquent de s’envenimer.

Impayés de loyer à Paris 20 Gambetta : demandez des explications à votre locataire

Vous n’avez pas reçu le loyer à la date convenue ? Contactez votre locataire pour lui demander des explications. Salaire reçu en retard, mauvaise passe financière, ou même erreur de la banque qui n’a pas pris en compte le virement effectué – le problème peut avoir des origines diverses et variées, et pas forcément du fait de votre locataire. De fait, la plupart des impayés de loyer à Paris 20 Gambetta se règlent à la suite d’une conversation.

Votre locataire ne répond pas à vos sollicitations ? Il ne vous rappelle pas comme convenu ? Il fait semblant d’être absent quand vous tapez à la porte ? Il faut alors officialiser les choses et en passer par la case « recommandé avec accusé de réception ». Vous devez lui demander de régulariser sa situation au plus tôt.

Dès lors que votre occupant est de bonne foi, vous pouvez lui proposer un plan d’apurement pour purger ses dettes.

impayés de loyer à Paris 20 Gambetta

Passez à la phase contentieuse

Si votre problème d’impayés de loyer à Paris 20 Gambetta ne peut pas se résoudre à l’amiable, passez à la phase contentieuse. Vous pouvez envoyer une mise en demeure de régler les loyers non payés en recommandé avec AR. Précisez la somme concernée par le contentieux ainsi qu’un délai pour régulariser.

Notez que vous pouvez directement déposer un formulaire de requête auprès du greffe du tribunal le plus proche. Il se charge d’adresser une injonction de payer à l’occupant de votre bien, avec un délai de contestation d’un mois.

Donnez congé à votre locataire mauvais payeur

Vous avez tout essayé, en vain. La dernière solution : donner congé à ce locataire mauvais payeur. Si votre bail intègre une clause résolutoire relative à son annulation en cas d’engagements non respectés, vous avez le droit de le résilier sans préavis et de demander à votre locataire de mettre les voiles.

Pour ce faire, il faut :

  • Recourir à un huissier de justice qui délivre un commandement de payer,
  • Convoquer l’occupant en justice pour officialiser la résiliation du bail,
  • Envoyer un commandement de libérer le bien,
  • En cas de refus de quitter les lieux dans les deux mois suivants, vous pouvez recourir à la force publique pour ce faire.

Notez qu’avec un occupant malade, senior, ou ayant des enfants à charge, la procédure d’expulsion peut fortement s’allonger.

Comment se protéger contre les impayés de loyer ?

Les démarches pour régler une telle situation peuvent rapidement devenir fastidieuses et complexes. Le mieux, c’est encore de dresser des garde-fous en amont pour éviter d’en arriver là. Plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Souscrire une garantie contre les impayés de loyer (la compagnie d’assurance prend le relais en cas d’arrêt des versements).
  • Prendre plus de soin lors du choix de votre locataire, en exigeant qu’il présente un profil financier impeccable (ce qui, il faut le dire, n’est pas forcément une protection suffisante).
  • Demander au locataire qu’il soit adossé à un garant, contre lequel vous pourrez vous retourner en cas d’impayés. Optez plutôt pour la caution solidaire, plus simple et rapide à activer.
  • Opter pour la gestion locative professionnelle : les agences immobilières proposent des garanties contre les impayés.

Pour des conseils supplémentaires, n’hésitez pas à consulter votre agent immobilier.

Article écrit par:

Avatar

Directeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer