Tout sur l'immobilier à Paris 20e - Gambetta
revente d’appartement à Paris 20 Gambetta
Vendre un bien

À partir de combien d’années est-il intéressant de revendre un logement ?

Avant d’entreprendre un projet de vente immobilière, les propriétaires se posent plusieurs questions sur le déroulement d’une transaction. Mais l’une d’entre elles est plus importante que les autres, car il en va de la rentabilité de votre projet : combien d’années faut-il attendre avant de revendre un bien immobilier ? Pour répondre à cette question, il faut prendre en compte plusieurs paramètres : les frais d’acquisition et les futurs frais de vente, l’état du crédit immobilier en cours, l’évolution des prix ou encore la destination du bien concerné (s’il s’agit d’une résidence principale ou d’un bien locatif). Faisons le point sur le délai minimum pour une revente d’appartement à Paris 20 Gambetta.

Combien d’années avant une revente d’appartement à Paris 20 ?

Un achat immobilier est généralement un projet sur le long terme. On achète pour de nombreuses années. Mais chaque projet est différent et les propriétaires peuvent décider de revendre leur bien rapidement après l’acquisition. Et cela pour une multitude de raisons : nouvel emploi, mutation, accident de la vie, changement de situation personnelle, etc.

Avant de se lancer dans la revente d’appartement à Paris 20 Gambetta, il faut s’intéresser à la rentabilité du projet. En effet, l’opération devient intéressante seulement après plusieurs années de possession. On a coutume de dire qu’il faut garder un bien immobilier au minimum 5 années pour ne pas perdre d’agent à la revente. Découvrez pour quelles en sont les raisons.

Les paramètres à prendre en considération avant une revente

Les frais d’acquisition

Le premier élément qui impacte la rentabilité d’un achat immobilier est directement lié aux frais fixes de la transaction, en plus du prix du bien immobilier. Ces frais sont les suivants :

  • Les frais de notaire (qui représentent jusqu’à 8 % de l’acquisition dans l’ancien).
  • Les frais d’agence immobilière (si vous confiez la recherche de votre bien à un professionnel : jusqu’à 10 % du prix).
  • Les frais relatifs au crédit (intérêts, frais de dossier, assurance emprunteur, garantie…).
  • Le coût des éventuels travaux effectués avant d’emménager.

Il faut également compter les différentes charges (travaux d’entretien et de réparation, charges de copropriété) et les impôts (taxes foncières et d’habitation payées depuis l’acquisition).

Tous ces frais d’achat viennent alourdir le prix initial du logement, alors que celui-ci n’a pas pris de valeur. C’est pour cette raison que l’on estime qu’il faut attendre quelques années avant d’envisager la revente d’appartement à Paris 20 Gambetta. Ce lapse de temps entre achat et revente est estimé à 5 ans en moyenne, mais tout dépend des sommes que vous avez versées et de l’état du marché.

Les frais de revente

On a tendance à l’oublier mais la vente d’un bien immobilier a un coût. En effet, le vendeur doit :

  • Payer l’intervention des techniciens pour la réalisation des diagnostics techniques,
  • Verser les honoraires de l’agence immobilière mandatée,
  • S’acquitter des pénalités en cas de remboursement anticipé du crédit
  • Payer des frais de déménagement…

Même si vous souhaitez vous passer des services d’une agence immobilière, vous devrez payer pour certaines options afin de publier et de diffuser votre annonce de vente. Il faudra également prévoir du temps et vous rendre disponible pour organiser les visites, réceptionner les offres d’achat, gérer les négociations.

revente d’appartement à Paris 20 Gambetta

Le crédit immobilier en cours

Comme de nombreux acquéreurs, vous avez certainement souscrit un crédit immobilier pour concrétiser votre achat. Dans le cadre d’une revente d’appartement à Paris 20 Gambetta, vous devez prendre en compte le coût du crédit. Plus l’emprunt est échelonné sur une longue durée, plus la revente est rapide, et plus le coût est élevé. Pendant les premières années, les mensualités couvrent essentiellement les intérêts d’emprunt, mais très peu de capital.

Si vous voulez solder votre crédit avant son échéance, vous devez verser des pénalités de remboursement anticipé. Ces sommes ne peuvent pas dépasser 3 % du capital restant dû, dans la limite du cumul de 6 mois d’intérêts.

L’évolution des prix

Le marché immobilier est en perpétuelle évolution. Les variations de prix dans votre secteur géographique doivent être pris en compte dans votre projet de revente. Si le prix du m2 est à la hausse, vous aurez plus de chances de réaliser une plus-value, et de diminuer la période pour que votre transaction soit rentable.

Il faut donc maîtriser le marché immobilier local. Malgré cela, il ne faut pas non plus imaginer une incroyable hausse que vous ferait rentabiliser votre acquisition en moins de 5 ou 6 ans.

La revente d’un logement neuf

Le bien que vous voulez revendre est neuf ? Sachez qu’un bien immobilier est considéré comme neuf pendant 5 ans. Cela signifie que vous pouvez revendre le logement à un très bon prix à condition de le vendre dans les 5 premières années de possession. Passé ce délai, vous aurez la certitude d’avoir amorti les principales dépenses liées à l’achat immobilier.

En conclusion, il est préférable de conserver le logement quelques années avant d’envisager de le revendre, de manière à ne pas impacter la rentabilité. Cela dit, il y a de rares car où vous pouvez être gagnant même en revendant un bien rapidement. C’est le cas si vous avez fait une très bonne affaire ou si vous passez par la méthode de vente off market.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer